Jour de marché à Barr en 1932
 

traduit par Christian SCHMITTHEISLER 

Documents fournis par France et Marcel Spielmann

Photos Lucien Blumer

Le marché médiéval

Le plus ancien règlement juridique du village de Barr, datant de 1430, nous apprend que le marché a toujours eu lieu le samedi. Autrefois, le marché se tenait devant et à l'arrière du château : des gens venaient de près et de loin, en charrettes, en voitures, à cheval et à dos d'âne : du Steintal, du Ried, du val de Villé; des religieux des monastères de Hohenburg, Andlau, Itterswiller, Niedermünster, Truttenhausen, Ebersmünster. 


De fières nobles femmes des châteaux d'Andlau, du Landsberg, du Dreistein, des châteaux d'Ottrott; tous veillaient à leur approvisionnement, échangeaient, achetaient et vendaient leurs produits.

téléchargement 24.png

Le marchand d'oiseaux attire un jeune public enthousiaste

On proposait du blé et du grain, on apportait du vin et de l'eau-de-vie en quantité; de grandes fermes fournissaient de la laine et des plumes, de la cire et du miel, du lin et du chanvre pour les rouets, des oignons et des graines, des herbes et des pommes de terre. Les poteries présentaient de la vaisselle colorée, les ferblantiers, les orfèvres et les cuivriers alternaient avec les marchands de draps, les tisserands de lin, les fabricants de bonnets et de bas, les fabricants de balais et de paniers. Les forgerons de clous et de couteaux de vigne, les cordiers et les faïenciers, les menuisiers et les tonneliers offraient de nombreux chefs-d'œuvre d'habileté et de savoir-faire.

Sur le marché aux bestiaux se trouvait un troupeau varié, le marché aux cochons avait sa propre place. On apportait du gibier et de la volaille, des œufs et du beurre, des poissons et des écrevisses, des fruits et du raisin. Les boulangers et les bouchers veillaient au bien-être des visiteurs en leur proposant des saucisses fraîches et des "Markircher Wecken", et les chanteurs ambulants régalaient jeunes et vieux de leurs airs enjoués. 

Jour de marché en 1932

 

Le marché de Barr est aujourd'hui bien différent : l'hôtel de ville remplace le château et sa beauté architecturale forme un tableau ravissant avec la place encadrée de maisons à colombages.

 Les marchands arrivent tôt dans leur propre voiture, vendant toutes sortes de produits industriels; leur propre savoir-faire est remplacé par la technique moderne. Un grand choix de vaisselle réjouit le cœur de la ménagère, on trouve des tissus colorés et des coupons, des parapluies et des couvertures en dentelle, des vêtements, des chaussures, des bas, de la laine et du coton. La viande et la charcuterie sont découpées, les poissons de mer arrivent emballés dans de la glace, la volaille et le gibier sont vendus. On peut déguster de la soupe chaude, les nougatiers alternent avec les marchands de ballons multicolores, le chariot de "glaces" reçoit en été l'attention que l'on porte en hiver aux châtaignes grillées. 

Seuls les paysans de Krautergersheim et des environs rappellent le temps passé; dans leurs costumes locaux, ils arrivent la nuit ou la veille au soir sur des chars à bancs pour s'assurer une place et apportent des légumes frais, des pommes de terre et surtout de magnifiques choux qui servent à faire de succulentes choucroutes. 


Dans la ruelle des boulangers, qui monte légèrement, des jardiniers ont installé leurs tables, où se trouvent des fruits frais, des fleurs aux couleurs vives, le plus bel étalage de jeunes légumes, tous des produits maison, à côté de fruits du sud de toutes sortes. Toutes sortes de conserves côtoient de grands stands de sucreries: les meilleurs pains d'épices de Gertwiller, des pâtisseries fines, du chocolat, selon la saison, le lapin de Pâques ou le Père Noël, un grand choix de bonbons colorés qui trouvent preneur chez les jeunes et les moins jeunes. Les commerçants et les magasins ont des vitrines de bon goût, les boulangers et les pâtissiers, les bouchers et les charcutiers font de la surenchère, mais après quelques heures, la vente est terminée et tout le monde rentre chez soi.

téléchargement 27.png

Le prix et la qualité jouent un grand rôle dans l'achat de pommes de terre. On négocie et on achète de manière raisonnée

téléchargement 23.png

Place des pommes de terre

téléchargement 20.png

Le stand de confiserie est un endroit parfait pour ramener quelque chose à la maison et faire plaisir aux enfants.

Photo BLUMER 0046.jpg

Des tissus de toutes sortes sont mis en vente

En été, le marché du samedi est un grand événement pour les visiteurs, car la petite ville s'est transformée en station de villégiature et est devenue, grâce à ses magnifiques alentours, ses vignobles remarquables et ses fières ruines de châteaux, une destinations importante pour les touristes et les vacanciers.


La foule est colorée et joyeuse, les Parisiennes modernes se distinguent singulièrement de notre population rurale. Même si la vie animée du marché a changé, l'atmosphère délicieuse de la charmante bourgade, dont les vieux pignons témoignent d'une histoire mouvementée, est toujours présente. 

téléchargement 32.png

Ce qui est abîmé dans le ménage est remplacé par un achat sur le marché de la vaisselle

press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/41

Sources :

Les Dernières Nouvelles illustrées octobre 1932

Photos: L. Blumer

Merci à France et Marcel Spielmann pour le prêt des journaux