Edouard HERING 1814-1893
Pharmacien herboriste
Pionnier et Président d'Honneur du Club Vosgien

Par Edy Reuschlé

Ce pionnier du Club Vosgien dans la région barroise naquit à Barr en 1814 dans une famille de pharmaciens établis depuis le 18ème siècle.


Edouard Héring fréquenta une école primaire privée dirigée par le vicaire Rauscher, gendre du pasteur Oberlin. En 1829 il commença son apprentissage de pharmacien dans une officine strasbourgeoise où il se lia d’amitié avec son collègue Steiner, un Suisse, qui sera plus tard son beau-frère. C’est à cette époque qu’il établit un herbier modèle, légué plus tard au Collège de Barr.

En 1840 il fut reçu pharmacien diplômé à Strasbourg et s’installa à Barr où il épousa Emma Steiner. Edouard Hering mena à Barr une vie paisible de pharmacien lettré à peine troublée, à ses débuts, par les remous de la politique. Ses opinions républicaines lui valurent, en effet, une incarcération de quelques semaines à Sélestat, au lendemain du coup d’état de 2 décembre 1851. Il cessa dès lors toute activité politique et démissionna du conseil municipal; plus tard il accepta encore un mandat de conseiller général (1879-1886).

Une mauvaise grippe compliquée de pneumonie eut raison de la forte constitution du vieillard endurant et sportif : il l’avait contractée en dirigeant, à l’age de 79 ans, une excursion au Taennchel par temps de pluie; il décéda le 18 octobre 1893.

Edouard HERING 1814-1893.jpg

Edouard Hering, pionnier du club-vosgien

Les circonstances de son décès soulignent précisément ce qui fut la passion de son existence et reste le sujet de cette notice : le tourisme vosgien et le passé alsacien.
Deux sentiments de base, assez déconsidérés à notre époque, servirent la génération d’Edouard Hering : un intense amour de la nature et le sens de la communauté historique. De là leur enthousiasme pour la marche en montagne et des performances inimaginables actuellement : à plus de 70 ans, Edouard Hering revint de nuit à pied de Sélestat à Barr après une excursion au Brézouard (il avait manqué son train).
Une des premières sections mises sur pied après Saverne fut celle de Barr, en 1873.
Autour d’Edouard Hering (vice président), l’équipe valeureuse des Rebmann (1er Président) ingénieur des Eaux et Forêts, Herbig et Hausser (professeurs au Collège.)

Edouard Hering, avait amené à Barr, en 1878, l’assemblée générale du Club Vosgien, la première qui invita aussi les dames, nomma Ed. Hering Président d’honneur du Club Vosgien. Ses mérites étaient incontestables si on se réfère aux travaux effectués par la section de Barr sous son impulsion. Ils concernent les sentiers créés, refaits et entretenus dans tout le secteur d’Obernai-Barr-Mont Ste Odile-Andlau. Leur énumération serait fastidieuse ; ils s’étendent sur des dizaines de kilomètres et leur réseau est encore en place.

Mais on s’occupait aussi des ouvrages, presque tous construits et inaugurés par la section de Barr : kiosque Jadelot, kiosque Hartmann, tour du Champ du Feu, tour du Heidenkopf, tour de l’Ungersberg, ensuite il faudrait citer les travaux des fontaines et sources aménagées (Moenkalb,
Wolfstahl) et surtout la plantation de la promenade du Gutleutrain sur le « Kirchberg » de Barr, précédemment désertique. A partir de 1880 Edouard Hering, grâce aussi à des subventions officielles, construisit une route longue d’un kilomètre, planta 160 arbres, 640 arbustes et 1800 plantes forestières, plaça 60 bancs, fixa 450 plaques de donateurs et réalisa de toutes pièces une conduite d’eau de 1500 m alimentant une fontaine avec bassin (l’installation n’existe plus).

Edouard Hering, nous l’avons dit, avait l’amour du passé et le goût de l’histoire. Et ce qu’il élaborait au cours des longues veillées hivernales sous la lampe (à pétrole), il le partageait généreusement : de 1873 à 1893, donc en vingt ans, il rédigea et prononça 56 conférences, chacune sur un sujet nouveau; elles duraient de 1 h. ½ à 2 h et le conférencier les débitait, le plus souvent, sans notes ni papiers !
De son vivant, Edouard Hering connut les honneurs modestes et affectueux que lui procurèrent ses compatriotes. Il fut nommé Président d’honneur du Club Vosgien en 1884.
La tour de l’Ungersberg lui fut dédiée de son vivant. En 1891 lui fut remis une maquette du château d’Andlau en argent.
On ne l’oublia pas après sa mort. Au lendemain de son décès, ses amis publièrent une plaquette avec portrait (Ed. Hering, ein Gedenkblatt, Barr 1894). *
En 1897 fut inaugurée la stèle en granit des Vosges ornée d’un médaillon portrait à l’entrée du Gutleutrain qu’il avait tant contribué à embellir.**

957_001.jpg

La pharmacie Hering au début du 20e siècle

Kiosque et fontaine Hartmann.jpg

La fontaine Hartmann et son petit kiosque

Tour Hering.jpg

La tour Hering au sommet de l'Ungersberg

1 Monument Hering.jpg

Le monument Hering inauguré en 1897

Pour découvrir l'histoire du Club Vosgien de Barr, cliquez sur le bouton

(extraits de texte de l’abbé Stehlé, pour le centenaire de la section de Barr)
* Cette plaquette a été traduite en français par Monsieur Charles Hering, arrière-petit-neveu de M. Edouard Hering, en 1998-1999. Grâce à sa générosité, un exemplaire a été remis aux membres et amis du Club Vosgien de Barr.
**une plaque, portant l’inscription «pionnier et fondateur du Club Vosgien de Barr» a été ajoutée sur la stèle en 1998, également grâce à la générosité de Monsieur Charles Hering.