L'Eglise protestante Saint-Martin

par Christian SCHMITTHEISLER 

L’église Saint-Martin primitive date du XIIe siècle.

Avec la Réforme, vers 1540-1545, elle devient protestante.

 

L’ancienne nef date de 1569 ou a été remaniée à cette date. Elle a été agrandie en 1661 puis rénovée en 1754. Entre 1685 et 1828, elle accueille les deux cultes catholique et protestant, ce qui engendre des conflits: c’est le simultaneum.


Avec la croissance de la population ouvrière qui est majoritairement catholique, ces derniers revendiquent leur propre église. Ce vœu sera réalisé en 1828, date à laquelle l’église Saint-Martin redevient uniquement protestante. La nef et le chœur catholique sont alors détruits vers 1850.

De l'église primitive subsistent les 4 niveaux inférieurs de la tour dont le rez-de-chaussée voûté d'arêtes abritait certainement le choeur. Cette tour date probablement du début du 4e quart du 12e siècle; le 5e niveau de style gothique fut ajouté au 15e ou 16e siècle.


Une sacristie transformée plus tard en choeur catholique, de style roman, vraisemblablement fin 12e siècle, était accolée au mur sud de la tour et subsista jusqu'à la destruction de la nef en 1850.

Zur_Erinnerung_an_die_Abschiedsfeier_[...]Schwalb_Adolphe_btv1b10227366j.JPEG

Dans sa rubrique « Il y a 100 ans… », le journal de Barr du 18 février 1950 publiait cet article extrait d’un registre retraçant les évènements extraordinaires à partir de 1850 à Barr.

L'église Saint-Martin avant 1850 (source BNU Strasbourg)

«Le 4 mars 1850 on a commencé à creuser les fondations pour la construction du nouveau temple protestant.

Le 11 mars on a commencé à murer les fondations en terre.

A la façade nord les fondations ont une profondeur presque uniforme, mais à la façade ouest, cette profondeur est très inégale; pour rencontrer le sol primitif il a fallu faire des fosses bien profondes. Il y avait à cet endroit, vers l’angle sud-ouest , un pont-levis.

Le 2 avril, l'ancien orgue, instrument très estimé, construit par Sibermann, facteur à Strasbourg en l’année 1737 a été démoli. Il avait 12 registres. 9 de ces registres seront conservés et entreront dans le nouveau jeu. Le reste a été abandonné aux sieurs Mockers et Stiehr, facteurs d'orgues à Seltz, chargés de la construction du nouvel instrument.

sap01_mh0197817b_p.jpg
sap01_mh0197818a_p.jpg

L'ancien choeur

7 avril. - Cérémonie religieuse à l’ancien temple pour les adieux.

Le Maire, les adjoints et les membres du Conseil Municipal y ont assisté en corps. ­ MM. Schwalb et Nessler, pasteurs, ont tenu des discours. La musique de la garde nationale y a joué des symphonies, des jeunes gens et des jeunes filles des écoles ont chanté des airs composés pour la circonstance.

Vers la fin de l’office, les vases sacrés ont été emportés par les membres du conseil presbytéral. Il y avait un concours immense de monde tant dans la ville que des communes d’alentour. 

Le dernier office religieux tenu a l’ancien temple a eut lieu a l'occasion de l’enterrement du sieur Charles DIEHL, serrurier, né à Barr, époux de Caroline Philippine Baehr. Il est mort le 4 avril 1850 et a été enterré dimanche, le 7 avril suivant, à 2 heures de l'après-­midi.

Le jour après, la démolition du temple a été commencée. 

On a trouvé dans ce temple plusieurs tombeaux anciens, la plupart étaient en maçonnerie et recouverts de dalles, mais sans inscriptions. La seule pierre tumulaire qu'on ait trouvée ayant une inscription en lettres gothiques, est celle relative à un fils de Wespermann, habitant du château de Barr, lequel château, d'après la chronique, portait le nom de Wespermannsburg; il était à regretter que le côté de la pierre qui portait présumablement l'année du décès était mutilé. 
Voici l'inscription telle qu'elle a pu être déchiffrée : IUNIOR . HEINRICH I . FILIUS . DCS. WA. T. WETPHERMAN.

détail-03.jpg
détail-02.jpg

Quelques détails sculpturaux

détail-01.jpg

Un autre monument incrusté au pied de la tour a été mis à découvert. Il représente un saint sur un nuage devant lequel était agenouillé un chevalier. Mais la figure du chevalier était mutilée. On présume que ce monument a été érigé par les Ziegler, seigneurs de Barr, en l'honneur de leur père, Nicolas Ziegler de Ziegelberg, nommé seigneur de Barr en 1518.

5 mai. - Cérémonie de la pose de la première pierre du nouveau temple protestant.

Cette cérémonie, l'une des plus imposantes qu’il y ait eu à Barr, est décrite dans une brochure (qui sera publiée ultérieurement). 

Le 21 octobre commencement de la pose de la charpente du nouveau temple. Cette charpente a été façonnée à Schiltigheim. Les premières voitures sont arrivées le 14.

En avril 1851. - Edification du mur circulaire par les sieurs Jaeger, père et fils, maçons à Barr. Continuation des travaux de plâtrerie à l'intérieur du temple. Au commencement de ce mois, le nommé Geiler, journalier, occupé à des travaux de déblais au cimetière, près l'escalier de la maison du Sacristain, a trouvé 4 pièces d'or d'origine espagnole et 10 pièces d'argent du règne de Louis XIV. 

1024px-Barr_StMartin14.jpg

Le plafond étoilé de l'église

19 mars. - Commencement de la pose de la menuiserie du nouveau temple par les frères Herdrich de Nordhouse. Le 20 mai le dernier reste de l'ancien mur de fortification du Cimetière, élevé à l'Est, a été démoli. 
Pendant le mois de mai les travaux de plâtrerie à l'intérieur du temple ont presque été terminés. Le mur circulaire derrière la sacristie a été activé et les travaux de pose de la menuiserie continuent. 

Le 3 juin un ouvrier maçon occupé au crépis extérieur du temple est tombé par suite de cassure des perches auxquelles l'échafaudage était suspendu. Il s'est fait une grande blessure à la jambe, mais n'a pas eu de fracture. 

Au mois de juillet, les peintres ont commencé à travailler au plafond du temple; le menuisier a posé le plancher aux tribunes.

1024px-Barr_StMartin19.jpg

L'orgue Stiehr & Mockers

15 octobre. - Arrivée de l'horloge fournie par M. Schwilgué, père, Ingénieur mécanicien de Strasbourg, le célèbre auteur de l'horloge astronomique en ladite ville. Cette horloge sonne les quarts et répète l'heure, elle est destinée au clocher du temple protestant et y remplace une vieille horloge en fer qui y était placée. Elle coûte 3.900-frs. et sera payée des fruits d'une souscription particulière encore ouverte dans ce moment. 

21 octobre. – Arrivée de l'orgue destiné au nouveau temple protestant construit par MM. Stiehr et Mockers, facteurs à Seltz, suivant marché passé le 10 août 1849, approuvé par la Préfecture du Bas-Rhin, agissant en vertu d'une autorisation ministérielle du 29 avril 1851.

Cet instrument aura un grand jeu, un positif et un écho. Les registres seront au nombre de 45. Son prix, réglé par le marché, est de 19.000.- frs., dont 2.000.- frs. pour valeur de l'ancien orgue, soit en tout 17.000.- frs. 


De cette somme la Ville payera sur le budget communal 10.000.- frs, les habitants par voie de souscription 3.000.- frs. et l'église protestante 4000.- frs.
Immédiatement après l'arrivée du matériel les facteurs ont commencé à monter l'orgue. 

Dimanche, le 28 mars 1852, le nouveau temple protestant a été inauguré. Cette solennité a attiré un concours immense de monde venu de loin et de près ; malgré cette foule l'ordre n’a pas été troublé et la cérémonie s'est accomplie au milieu d’un recueillement général.»

Pendant toute la durée des travaux, les cultes ont été célébrés à la mairie où un oratoire pouvant accueillir 600 fidèles avait été aménagé.

Vous noterez que ce chantier monumental a été exécuté en moins de 2 ans, avec les moyens techniques de l'époque !

024_001.jpg

La sortie des fidèles vers 1920