L'Exposition Artisanale de 1926

par Christian SCHMITTHEISLER

En 1926, la ville de Barr accueille un événement majeur de la vie économique du département, sans aucun doute la plus grande manifestation jamais organisée à Barr.

Dès le 23 octobre 1923, la Ville présente sa candidature auprès de la Chambre des Métiers pour succéder à Thann (1923), Bischwiller (1924) et Munster (1925) en vue de l’organisation de l’Exposition Artisanale de 1926 et lors de sa séance de décembre 1923, le conseil municipal avait approuvé à l'unanimité le fonds de garantie sollicité d'un montant de 50 000 francs.


En mars 1925, le lieu de la prochaine exposition devait être voté lors de la séance de la Chambre des Métiers. 
La concurrence était rude, mais finalement la Ville et l’association des artisans et commerçants de Barr ont su convaincre, la candidature de notre cité était retenue pour organiser l’Exposition Artisanale, Commerciale et Industrielle de 1926.


Les comités de l'association des artisans et des commerçants et du syndicat d'initiative barrois avaient convoqué une assemblée publique des citoyens afin de s'assurer que l'engouement et l'intérêt pour l'exposition au sein de la population locale étaient toujours aussi forts qu'à l’automne 1923. L'assemblée n'était pas seulement très fréquentée (toutes les classes sociales et toutes les professions étaient représentées) mais il est ressorti des débats que l'intérêt pour l'exposition n'avait pas faibli depuis 1923 et qu'il s'était même plutôt accru. Suite aux résultats de cette réunion, les organisateurs ont fait tout leur possible pour que l'exposition ait lieu dans notre ville l'année suivante.

L'exposition artisanale

C’est du 19 juin au 2 août qu’elle se tiendra au «Englischer Gàrte» de la rue de la promenade, sous le haut patronage des plus hautes autorités de l’Etat, du Président de la République, du Président du Conseil des Ministres, du Ministre de l’Agriculture, du Ministre du Commerce et de l’Industrie, du Ministre de Travail, du Sous-Secrétaire d’Etat de l’Enseignement Technique et du Sous-Secrétaire de la Présidence du Conseil.

Parallèlement, la Chambre des métiers d'Alsace organise sa 24ème exposition des travaux d'apprentis et de compagnons avec des candidats venus de toute l’Alsace.

De même, toutes les associations sportives, musicales, chorales locales, les pompiers sont associés à l’événement et sollicités pour participer à toutes les manifestations et cortèges qui sillonneront la ville chaque week-end.

Dès lors, les inscriptions affluent et le nombre d'exposants augmente de jour en jour. L'industrie, l'artisanat et le commerce de toutes les régions du pays cherchent à réserver à temps leur emplacement dans l'exposition. Ainsi, tous les intéressés auront largement l'occasion de renforcer leurs relations commerciales anciennes et nouvelles.

L'industrie, l'artisanat et le commerce de Barr sont unanimement déterminés à tout mettre en œuvre pour que l'exposition soit un succès. Comme chacun sait, l'industrie principale de Barr est la fabrication du cuir, dont les origines remontent à des temps ancestraux. Les tanneries ont toujours su s'adapter aux évolutions de leur temps, pour amener l'industrie du cuir à son niveau actuel. On peut dire sans prétention que Barr jouit d'une réputation mondiale en tant que cité des tanneurs.

De nombreuses autres industries seront également représentées dans la petite ville et participeront activement à l'exposition; citons ici la fabrique de produits chimiques, la fabrique de chaussons, les filatures de laine, la fabrique de glace, les scieries, la fabrique de meubles, la fonderie, les fabriques de charrues, la distillerie, les chaudronniers et la fabrication de galoches.

Ce qui a été entrepris jusqu'à présent donne la garantie certaine de la parfaite réussite de l'exposition et en février 1926 le fait le comité d'exposition de Barr décide de racheter les halles d’exposition qui avaient été érigées à Munster lors de l’édition de 1925.

Les préparatifs 


Toujours en février, un vœu caressé depuis longtemps par la population et les voyageurs se réalise, sans doute en vue de l'exposition prochaine: la gare et ses routes d'accès sont dotées d'une nouvelle installation d'éclairage électrique (*). Les élégants lampadaires en fer se dressent déjà sur toute la voie ferrée.

 

Le Syndicat d'Initiative est également à pied d'œuvre et fournit tous les renseignements nécessaires aux personnes intéressées par l'exposition. Il fait installer de nouveaux panneaux de signalisation aux différents carrefours des routes départementales afin d'assurer aux automobilistes un accès plus facile et plus rapide à Barr. Il y a quelques jours, la ville a également entamé les travaux de la grande avenue (**). Le travail ne manquera donc pas cette année, d'autant plus que l'activité de construction se poursuit.

* En décembre 1921, le Conseil Municipal a autorisé le Gaz de Barr à déployer le réseau électrique. Celui-ci a été mis en service en juillet 1922, l’électricité étant acheminée depuis l’usine électrique de Sélestat.
** Avenue des Vosges

Une organisation millimétrée

 

Tous les détails sont méticuleusement réglés par :
-    le Comité Directeur présidé par le Maire Henri Baumhauer
-    le Comité des Finances présidé par Conrad Mock
-    le Comité de Propagande présidé par Alfred Haas
-    le Comité de la Presse présidé par Emile Herrmann
-    Le Comité d’Installation présidé par Emile Hering
-    Le Comité des Fêtes présidé par le Dr Gustave Wagner
-    Le Comité de Ravitaillement présidé par Joseph Vogel
-    Le Comité des Logements, présidé par Charles Mosser
-    La Commission d’Organisation du Syndicat des Vignerons de Barr et environs présidée par Edouard Hering.

 

Cette longue énumération regroupe plus de cent personnes qui représentent dans leur ensemble toutes les forces vives de la ville, qu’elles soient économiques ou associatives, qui unissent leurs compétences et travaillent de concert à la promotion et pour la réussite de l’exposition.
Chaque détail est soigné avec la diffusion d’une affiche de Greiner de Strasbourg dans tout le pays, de nombreuses annonces publicitaires et même l’édition d’un timbre commémoratif.

 

Un catalogue de 220 pages présente la ville, ses environs et son histoire, énonce la liste des exposants classifiés en 17 groupes en fonction de leur secteur d’activité.
Des entreprises alsaciennes de grande renommée comme Ancel, Carola, Heudebert, Olida, Ungemach, de Dietrich, Mathis, Streisguth, Brasseries CK Perle  et Prieur, Chocolats Poulain et Schaal, Meschenmosser, Imprimerie des Dernières Nouvelles sont présentes.

 

Les exposants barrois ne sont pas en reste avec le Gaz de Barr, les tanneries Haas (cuir), Moïse (cuirs agglomérés et engrais), le garage Wilhelm représentant la marque Citroën, Grimm, Wiedemann, Woerli, Zimmer (galochiers), Baumert (tonnelier), Frey (pressoirs), Meckert, Gunther (chaudronnier-ferblantier), Nicolas (charrues et machines agricoles), Schaber (électricité), Acker et Lutz (meubles), Heckmann (poteries et porcelaines), Herrmann (imprimerie), Schmidt (grès et poteries), sans compter le Syndicat des viticulteurs qui propose une fontaine à vin où les visiteurs peuvent se servir à volonté.

1924 Bischwiller (1).jpg

L'exposition artisanale se déroule alternativement dans le Haut-rhin et dans le Bas-Rhin. En 1924, c'est Bischwiller qui organise la manifestation

1925 Munster (1).jpg

Le site de l'exposition de Munster en 1925

Une partie des halles sera démontée et rachetée par la Ville de Barr.

Timbre.jpg

Le timbre commémoratif qui reprend le design de l'affiche

La_Perle,_La_grande_marque_de_Strasbourg.jpg

La brasserie CK Perle de Schiltigheim, l'un des plus grand brasseur d'Alsace est présent à l'exposition.

Elle est dirigée par un Barrois bien connu, Charles Kleinknecht

Scan0025.jpg

Le garage Wilhelm de Barr représente la marque Citroën, premier constructeur automobile d'Europe à cette époque.

Le concours d'apprentis

Le concours des apprentis réunira près de 1600 candidats en apprentissage dans plus de 50 spécialités qui exposent leurs travaux. Plusieurs apprentis tailleurs et tailleuses de vêtements, galochiers, tapissiers, charrons, tonneliers, serruriers, mécaniciens, ajusteurs, ferblantiers et chaudronniers barrois présentent leurs ouvrages et témoigneront ainsi du savoir-faire de l’entreprise qui les a formés.

Plus de 1000 compagnons qui ont passé leur examen pendant la session de printemps présenteront leurs pièces d’épreuves et réaliseront une démonstration pratique devant le jury au cours de laquelle ils devront montrer leur degré de perfectionnement manuel et leurs connaissances.

Enfin 120 « Maîtres » qui ont passé l’examen de maîtrise en 1926 exposeront leurs chefs-d’œuvre artisanaux.

Diplome Henry Renck.jpg
IMG_20210705_0009.jpg

Le Barrois Henry Renck, compagnon cordonnier chez Henry Dontenville, remporte le 1er prix de sa spécialité décerné par le Président de la Chambre des Métiers d'Alsace pour avoir présenté une paire de souliers Richelieu.

Un Richelieu est l'un des deux modèles les plus répandus de chaussures de ville pour homme. Appelé Oxford en anglais, c'est un modèle chic qui se porte habituellement avec un costume.
Son travail est énoncé en page 149 du catalogue. 

(contribution d'Andrée Pfister)

Les viticulteurs veulent une fontaine à vin !

En mars, une publicité "spirituelle" pour l'exposition industrielle qui débute prochainement constitue le sujet de discussion quotidien dans la région de Barr. Il s'agit de l'installation et de l'alimentation d'une "fontaine à vin" telle que ce noble breuvage n'a jusqu'à présent sa tradition qu'à Wangen . Lors des journées principales de l'exposition, cette fontaine à vin distribuera gratuitement, à toute heure, du "Traminer", du "Kastelberger", du "Klevener", etc. et Barr ne sera pas un lieu où coulent le lait et le miel, mais bel et bien le vin. Mais est-ce bien vrai?

La  fontaine à vin du Syndicat des Viticulteurs

Le Barrois remarqueront qu'elle est inspirée de la fontaine "Roescheneck" qui se trouve rue des Bouchers à côté de l'office du tourisme. 

Elle sert encore à ce jour, lors de la Fête des Vendanges où elle est implantée sous le porche d'entrée de la Mairie.

Expo restau.jpg

Le hall de restauration acueillera les banquets officiels et les visiteurs

Sur le site de l'exposition, pour lequel le conseil municipal de Barr a choisi la grande place de Spielbuden  et le parc municipal qui s'y rattache directement , on travaille déjà très activement depuis des semaines, et tous les préparatifs pour accueillir l'exposition sont déjà réalisés. Tout le vaste terrain est maintenant aménagé et les fondations pour l'installation des halles sont posées. Un "nouveau monde" va bientôt voir le jour. Le travail accompli jusqu'à présent par la commission de construction est considérable. Mais les autres commissions ne sont pas en reste. 


La commission du logement et du ravitaillement se prépare actuellement à assurer le ravitaillement et le logement du personnel de l'exposition, des visiteurs et des associations. La commission des fêtes s'occupe actuellement de l'élaboration détaillée des grandes fêtes des associations, telles qu'elles sont prévues pour chaque dimanche d'exposition, sous une forme et une présentation différentes.


Le comité de propagande a déjà fait des efforts considérables et a publié ces jours-ci un timbre-réclame attrayant, pour lequel Monsieur l'artiste-peintre A. Mangold de Barr a gracieusement fourni le dessin.

Expo entree pale.jpg

L'entré princiaple de l'exposition.

Expo stand 1.jpg

Afin de satisfaire tous les visiteurs, une aire de divertissement spéciale est déjà aménagée à proximité immédiate de l'exposition, où sont installés des carrousels, des bateaux à bascule, des stands de tir et toutes sortes d'attractions. Pendant les jours de foire, toutes ces attractions seront intégrées à l'exposition elle-même. L'Union Musicale de Barr fera danser les visiteurs après les animations musicales et sportives prévues chaque dimanche sous une forme différente. De même que le Messti dans l'exposition elle-même, les autres jours, le parc d'attractions et le dimanche à l'intérieur de l'exposition assureront de la meilleure façon possible les réjouissances populaires.

La direction de l'exposition a confié le restaurant de l'exposition à l'entreprise Michel frères à Barr, qui est reconnue comme étant consciencieuse et fiable et qui offre la garantie d'une restauration rapide, bonne et bon marché. Les propriétaires du restaurant de l'exposition ont déjà pris contact avec le Syndicat des Vignerons de Barr et des environs qui a promis son soutien actif pour la livraison de bons vins en vrac et en bouteille du "coin de Barr" bien connu pour être servis dans le restaurant.


Avec la fontaine à vin où tous les visiteurs de l'exposition peuvent déguster chaque dimanche un "bon cru" de la région de Barr et avec les vins que le restaurant sert dans l'exposition, les viticulteurs de Barr et des environs veulent montrer quels excellents crus sont produits dans le "coin de Barr". Les visiteurs de l'exposition auront ainsi l'occasion de tester la qualité des différents cépages cultivés sur le territoire. Les hôtels et autres restaurants de Barr et des villages voisins mettront tout en œuvre pour servir aux visiteurs de l'exposition des produits de qualité à des prix modérés. Tout est fait pour qu'aucun visiteur de l'exposition ne quitte la petite ville viticole de Barr sans être comblé.

Un hall d'exposition

La Ville sollicite le soutien financier du Conseil Général

Le Conseil général de Basse-Alsace accorde son soutien financier avec la garantie d'une somme de 75.000 Fr. et approuve la demande de goudronnage des rues.
A mois de mai 1926, tout est neuf... Le voyageur qui n'a pas mis les pieds dans la petite ville de Barr depuis longtemps est agréablement surpris par son agrandissement et sa rénovation. De nombreux magasins ont refait leur façade ou l'ont transformée. Une toute nouvelle rue s'ouvre à l'entrée de la ville et le paysage urbain s'agrandit à vue d'œil par de nouvelles constructions. De nombreuses nouvelles villas et petits immeubles s'élèvent notamment sur les collines voisines, d'où les habitants jouissent d'une vue magnifique sur la plaine. L'avenir proche devrait encore apporter de nombreux changements.

1926 Expo (2).jpg

Le stand du Syndicat des Viticulteurs de Barr

Il ne reste que quelques semaines avant l'ouverture de l'exposition le 19 juin. L'organisation détaillée de cette fête, à laquelle toutes les associations de Barr ont accepté de participer, ainsi que l'animation festive des différents dimanches de l'exposition sont confiées à la commission des fêtes.


Les différentes associations de la ville de Barr ont obtenu de la direction de l'exposition, par l'intermédiaire de la commission des fêtes, des cartes d'entrée spéciales à moitié prix pour les membres actifs et passifs de leurs associations. En outre, toutes les associations qui ont annoncé leur visite seront reçues officiellement et un vin d'honneur leur sera offert.


La grande salle de la Mairie et la cour du château resteront libres pendant toute la durée de l'exposition et seront spécialement réservées à l'accueil des sociétés. La commission des fêtes a renoncé à organiser des concours afin de permettre aux sociétés de visiter en toute tranquillité les différentes sections de l'exposition et de profiter des heures dont elles disposent ici pour faire une excursion dans nos magnifiques alentours.

Sur le site de l'exposition, qui fait forte impression sur les excursionnistes de passage, on travaille fébrilement du petit matin jusque tard dans la soirée. Il s'agit de mettre la dernière main à l'aménagement intérieur des vastes halles afin de permettre aux exposants d'y installer prochainement leurs objets d'exposition. Les exposants se sont engagés en grand nombre; la manifestation de cette année, qui sera certainement inaugurée en grande pompe le 19 juin, sera en effet la dernière exposition régionale dans le secteur avant plusieurs années.

 

Le dimanche précédant l'ouverture, un grand défilé de voitures de propagande est prévu à travers la Haute et la Basse Alsace, pour lequel la plupart des propriétaires de voitures de Barr et des localités voisines se mettront de manière très appréciée au service de la manifestation avec leurs automobiles.

Chaque dimanche, pendant la durée de l'exposition, une autre association barroise organisera une grande fête dans le cadre de l'exposition avec des associations amies qu'elle aura invitées; c'est ainsi qu'il est prévu d'organiser une fête départementale des pompiers, une journée des viticulteurs et des arboriculteurs, une fête de la musique, deux journées de gymnastique, une fête pour les associations de jeunes, une fête du cyclisme, une journée des chorales et diverses autres attractions.

Le Messti de cette année se tiendra également dans l'exposition; il est prévu de l'associer à une grande fête en costumes traditionnels.

Plaquette de l'exposition

1926 Gymnastique La Liberté 1926.jpg

Toutes les asscociations barroises sont de la fête.

Ici, l'inauguration du drapeau de la Société de Gymnastique

"La Liberté"

1926 Auto Ernest Burckel 1926.jpg

Ernest Burckel (dentiste) a décoré son auto pour participer au cortège de propagande.

BARR, 13 juin

La voiture au service de la propagande.

 

Le dimanche 13 juin 1926 quatre convois automobiles propagande sillonnent les routes de la région pour promouvoir l’exposition. Partout où les jolies voitures décorées de rubans, passaient, elles attiraient l'attention générale. Le soir, les automobiles, réunies en deux colonnes, sont rentrées à Barr.

M. Borromée, préfet du Bas-Rhin, inaugure l’exposition artisanale de Barr

 

Tous les milieux officiels, politiques, ministériels, commerciaux et agricoles de nos trois départements s’étaient donné rendez-vous hier dans la coquette cité de Barr pour y célébrer l’ouverture officielle de l’Exposition industrielle, commerciale, agricole et viticole dont les stands resteront ouverts au public du 19 juin au 22 août.


De bon matin les maisonnettes aux tuiles rouges avaient arboré le drapeau tricolore et dans les rues nettoyées avec un soin méticuleux les diverses sociétés locales se dirigeaient vers le merveilleux Hôtel de Ville qui fut construit en 1640 sur les fondations de la vieille Klepperbourg, détruite par un incendie de 1529. A 11 heures 30, M. Borromée préfet du Bas-Rhin, représentant le ministère de travail qu’accompagnait M. Chesneau de Leyritz arrive à l’Hôtel de Ville où il est reçu par le sympathique maire de Barr, M. Baumhauer, assisté de ses deux adjoints MM. Charles Rauch et Adolphe Taufflieb, et entouré de la plupart des membres du conseil municipal: MM Rohrer, Degermann, Jacques Meyer, Philippe Heitz, E. Hauswald, David Wingert, Ch. Friederich, Conrad Mock, Méon.


La vaste salle de la Mairie est bientôt remplie de nombreuses personnalités. Nous y notons: MM. L’abbé Delsor, général Taufflieb, général Bourgeois, Helmer, sénateurs, Peirotes, Altorfer, Oberkich, Frey et Walter, députés, Bastier sous-préfet de l’arrondissement de Sélestat, M. Bauer, directeur général des chemins de fer A.-L., Herrenschmidt, président de la Chambre de Commerce de Strasbourg, A. Kiener, président de la Chambre de Commerce de Colmar, M. Schleiffer, président de la Chambre des Métiers, Kranner, président de la Fédération des Métiers d’Alsace, Moeder, vice-président de la Chambre de Commerce de Strasbourg, Muller, secrétaire général de la Chambre des Métiers de Mulhouse, le capitaine de gendarmerie Bucquoy, Kuentz, président de la Chambre des Métiers (sect. Mulhouse), Heintz, maire de Mittelbergheim, Burck, secrétaire de la Chambre des Métiers de Colmar, Roux, directeur du travail à Strasbourg, Obrecht, président de la Chambre des Métiers de Colmar, le baron de Turckheim, le comte d’Andlau, le commandant Jost de Sélestat, M. Adolphe Walter, président de l’association des viticulteurs d’Alsace, le docteur Emile Wagner de Barr, Surène, principal au collège de Barr, Wack, président de l’association des sociétés chorales d’Alsace, le commandant Ley, président de la fédération des sapeur-pompiers d’Alsace et de Lorraine, Ley, secrétaire général des la Chambre des Métiers de Strasbourg, Andrès, juge à Barr, F. Dietsch de Mittelbergheim, Muller-Apfel, président de la section de Barr du Club Vosgien, Fernand Peter de Strasbourg, Prieur, de Strasbourg, Wolff, chef du service de propagande de la mairie de Strasbourg, Ruhland, directeur du Gaz de Strasbourg, Guéritault, directeur général des établissements Ungenmach, Bieschler, président de l’avant-garde du Rhin, nombre de personnalités barroises, parmi lesquelles MM Henry Diehl, Adolphe Willm, Zeysolff, maire de Gertwiller, etc, etc.

1926 Expo (4).jpg

La photo officielle du 19 juin 1926

IMG_20210704_0017.jpg

Un cortège avec les gymnastes, un groupe folklorique et le vélo-club

Allocution de M. Baumhauer maire de Barr

M. le Maire prononce alors l’allocution de bienvenue suivante chaleureusement applaudie.

Monsieur le représentant du ministre, Messieurs, 

Notre cité, située au centre de l’Alsace, au pied des Vosges, est une petite ville industrielle, renommée par sa fabrication du cuir, de produits chimiques, de chaussons, de galoches, etc.Elle est aussi renommée par sa viticulture, ses bons vins, ses bons crus, dont les vignobles peuvent être admirés de cette salle; plus au fond vous voyez ces magnifiques montagnes avec de belles forêts et sur plusieurs sommets vous remarquerez des ruines du moyen âge, dont une, le château d’Andlau, a été classé comme monument historique.

Vous trouverez à proximité de notre ville le Hohwald, une villégiature très fréquentée pendant la saison et dont une partie a été jusqu’à 1867 une annexe de notre commune. Vous trouverez aussi à proximité le couvent du Mont Sainte-Odile connu dans le monde entier, et pour y monter à pied, le chemin le plus court et le plus beau part de notre cité. On peut affirmer que notre ville est le centre d’excursions des Vosges centrales.

Par tous ces motifs, l’Association des artisans de Barr et le Syndicat d’Initiative, en plein accord, ont décidé, il y a à peu près deux ans, de soumettre à la Chambre de Métiers d’Alsace, le vœu de bien vouloir charger la ville de Barr de l’organisation de l’exposition artisanale de 1926.

Je remercie les membres de la Chambre de métiers et de la fédération, qui, avec une grande majorité de voix, ont donné satisfaction à ce vœu.

Nos artisans se disaient, avec l’exposition c’est aussi le paysage, notre contrée, une des plus belles de toute l’Alsace, qui avec son charme, doit attirer les visiteurs. Espérons qu’ils auront raison.

Voilà un petit aperçu de notre cité et de son entourage.Au nom des exposants, au nom du conseil municipal, au nom de tous mes concitoyens et en mon propre nom, je vous remercie d’avoir sacrifié en notre honneur quelques moments de vos absorbants travaux. Votre présence au milieu de nous est une preuve de sollicitude du gouvernement à notre égard, mais soyez assurés que nous tous, nous voulons travailler, autant qu’il nous est possible, à la prospérité et à la grandeur de notre chère patrie, la France.

Nous détestons les menées de certains journaux qui cherchent le désaccord entre la France et l’Alsace. Nous avons que le pays a momentanément des crises à traverser, mais nous sommes convaincus et nous avons confiance qu’il surmontera ces obstacles.

Avant de procéder à l’ouverture de la 24e exposition artisanale, je vous prie, Messieurs, de goûter un vin de notre région.

Scan0204.jpg

M. Schleiffer prononce alors les paroles suivantes :
Monsieur le Préfet,
Ma qualité de président de la Chambre de Métiers d’Alsace me vaut aujourd’hui le très grand honneur de pouvoir vous présenter la 24e exposition régionale de travaux d’apprentis, de compagnons et de maîtres, organisée par la chambre de Métiers d’Alsace à l’occasion de l’exposition industrielle et agricole de Barr.
Certes, ce n’est pas la première fois, Monsieur le Préfet, que vous nous faites l’honneur et le grand plaisir de représenter le Gouvernement de la République auprès de la Chambre de Métiers d’Alsace et des expositions artisanales. Vous connaissez, en effet, parfaitement bien les éléments professionnels et corporatifs qui nous permettent annuellement de grouper plus de 1200 chefs-d’œuvre et travaux d’habileté manuelle. Vous savez également, Monsieur le Préfet, combien modestes sont les moyens financiers que nous pouvons affecter à l’organisation et à l’installation de cette exposition.
Ce n’est pas une chose nouvelle, ni grandiose que nous pouvons vous présenter aujourd’hui. Notre petite exposition, pour être pauvre, n’est cependant pas une pauvre honteuse. Elle n’a pas peur d’affirmer sa valeur intrinsèque, cette valeur qui réside dans l’ampleur et dans la variété de l’effort, de l’ingéniosité et du savoir-faire professionnel qu’elle synthétise.
De Wissembourg jusqu’à Saint-Louis, du Rhin jusqu’aux cimes des Vosges, plus de 1200 apprentis, compagnons et maître-artisans, appartenant à plus de soixante métiers, sont venus ici nous apporter une pièce d’épreuve par la confection de laquelle ils ont voulu donner, à la manière de nos grands maîtres-artisans d’antan, toute la mesure de leur potentiel artisanal.
C’est donc l’Alsace artisanale tout entière qui s’est donnée rendez-vous ici à ce concours régional d’habileté professionnelle, qui extériorise fort heureusement la solidarité économique et sociale entre tous les artisans, qu’ils soient apprentis et compagnons, c’est à dire maîtres de demain, ou maîtres, c’est à dire apprentis et compagnons d’hier. C’est ainsi que la Chambre de Métiers d’Alsace poursuit et atteint un double but, celui de la démolition des préjugés sociaux et de barrières de classes, en même temps que celui du régionalisme économique.
La meilleure preuve que ce régionalisme économique est compatible avec l’unité nationale, nous la trouvons encore dans notre exposition artisanale qui sert d’exposition de sélection des meilleurs ouvriers et artisans de France, lesquels seront proclamés à Paris au mois de février 1927. D’ores et déjà, il est permis de dire, d’après les résultats des travaux du jury, que l’Alsace enverra à l’exposition nationale un grand nombre de chef-d’œuvre dont les auteurs sont de sérieux prétendants au glorieux titre mis en compétition. J’ose exprimer le vœu que les assemblées départementales du Bas-Rhin et Haut-Rhin voudront de nouveau participer aux frais de l’envoi de cette sélection alsacienne. Connaissant l’intérêt tout particulier que vous n’avez cessé de porter à la Chambre de Métiers d’Alsace et à l’artisanat, je me crois autorisé à vous remercier d’avance de cette nouvelle marque de la bienveillante sollicitude, qui nous permettra honorablement dans le grand concours national de l’habileté professionnelle française, d’où se dégageront les meilleures qualités de labeur, de goût et d’invention de notre race. Soyez convaincu, Monsieur le Préfet, que l’artisanat alsacien est fier de pouvoir apporter à ce concours national la note particulière de ses traditions, de son activité et de son âme ! C’est en ce sens, Monsieur le Préfet, que je vous prie d’ouvrir la 24e exposition régionale des travaux d’apprentis, de compagnons et de maîtres.

Publicité Mathis 1926.jpg

Enfin M. le Préfet du Bas-Rhin, dans une improvisation fort goûtée fit l’éloge des charmes de Barr, et du mérite de ses laborieux habitants. Il souligna le nouvel effort de l’artisanat alsacien qui contribue à la prospérité du pays. Et après avoir souligné la valeur patriotique de cette manifestation, M. Borromée déclara officiellement ouverte l’Exposition de Barr.Les assistants se formèrent ensuite en un long cortège en tête duquel marchaient toutes les sociétés locales, le Cercle Choral, les Pompiers, la Musique municipale, les Sociétés de gymnastique, les sociétés cyclistes, etc.

Les stands

 

A 12h30 le cortège fit son entrée sur le terrain des expositions et visita rapidement les divers stands qui se trouvent groupés dans trois spacieux pavillons, et dont voici la liste :
Vêtements, chaussures, Celluloïd, Caoutchouc
Ecole de Modistes Ketterer Ed. Strasbourg, Fabrique de chaussures, Vogel frères, Dettwiller ; Grimm E., Barr ; Grussi frères, Ingwiller, Manufacture de chaussures J. et A. Leroux, Haguenau ; Manufacture de cuirs Emile Haas, Barr ; Wiederamnn Ed., Barr ; Woerli G., Barr ; Woerli Ch., Saint-Louis ; Ziegler Antoine succ. J. Muench et M. Vaeth, Strasbourg; Zimmer A., Barr.
Industries chimiques et pharmaceutiques, papiers divers
Bock J., Mulhouse, Folzer A., Mulhouse, Houtmann A., Sélestat; Kienzler A., Colmar; Mathieu, Forbach; Mauler C., Jebsheim; Moïse et Cie, Barr ; Pechelbronn, S.A. d’Exploitations minières, Strasbourg ; Rhin et Cie, Strasbourg ; Schreiber J., Strasbourg ; Staub AD., Strasbourg-Schiltigheim ; Wittling Ch., Strasbourg.
Industries textiles
Fabrique de cylindres de Guebwiller, Etterlen et Huschard, Guebwiller
Alimentation
Ancel Adolphe, Strasbourg ; Arlatte et Cie, Cambrai ; Brasserie de la Perle Charles Kleinknecht, Schiltigheim-Strasbourg ; Brasserie du Bois Vert anct. Prieur, Strasbourg-Koenigshoffen ; Chocolat « Poulain », Compagnie Française des Chocolats et de Thés, L. Schaal et Cie ; Etablissements « Salamico », Bernhardt, Schubart et Cie, Strasbourg-Schiltigheim ; Gastard et fils, Colmar ; Grandes Sources minérales S.à.r.l. de Wattwiller ; Heudebert, Nanterre ; Kubler et Haag, Colmar ; Musslin Alfred, Mulhouse ; Obrecht Emile ; Olida, Illkrch-Graffenstaden ; Roehrig Albert, Strasbourg ; Société anonyme des Eaux minérales de Ribeauvillé ; Soprali S.A., Strasbourg, Sucreries et Raffineries d’Erstein S.A. ; Ungemach (Etablissements) ; Société Alsacienne d’Alimentation « UGMA ».
Agriculture, Viticulture, Horticulture, Arboriculture, machines agricoles
Baumann, Sélestat, Baumert Ed., Barr; Behr E., Steinbourg; Bertrand Félix, Rambervillers, Bieber Henri, Drulingen; Bogler David, Gertwiller; Brenkmann et Ittel, Colmar; Y. Brun et Cie, Strasbourg ; Bureau régional d’Etudes sur les engrais, Mulhouse, Comptoir Français de l’Azote, Strasbourg ; Eisenmann Armand, Molsheim ; Emis et Baltzinger, Dannemarie ; Fonderies et Ateliers du Rhin S.A., Strasbourg-Neudorf ; Frey H., Barr ; Gunther G., Barr ; « La Productive », société alsacienne S.à.r.l., Strasbourg ; Lactina Suisse Panchaud S.A.,Vevey (Suisse) ; Les Fils d’Emmanuel Bott, Colmar ; Manufacture alsacienne de caoutchouc, anct. Neddermann, prop. Paul Semmlitz, Strasbourg ; Mécanic et Métallurgie, Paris ; Meckert J., Barr ; Nicolas Frères, Barr ; Produits M. Brockmann, Sainte-Croix-aux-Mines ; Resch Albert, Strasbourg ; Syndicat des Vignerons de Barr et environs, Barr ; Syndicat des Reconstructeurs Viticoles d’Alsace François Wachenthaler, Turckheim ; Weill E. et P., Muttersholtz.
Machine outils, mécanique générale
Amour et Cie, Paris ; Ateliers de construction de Wissembourg, Uhl et Rayot, Bloch Louis, Strasbourg, Bollack Henri, Strasbourg, Clad J.-D., Mulhouse Etablissements « Panifa », Ernest Wickersheimer ; Etablissements A. Neher, Obernai ; Etablissements Auto-Mécaniques E. Soulier, Metz ; Godard-Cibaud et J. Schultz, Lyon ; Guillet fils et Cie, St-Louis ; Koch et Munier, Strasbourg ; Kretz René, Strasbourg-Neudorf, Leiclé Albert, Strasbourg ; Saechsisch Webstuhlfrabrik (Louis Schoenherr), Chemnitz ; Société Alsacienne de Constructions Mécanique, Graffenstaden ; Schmitt Paul, Mulhouse.
Electricité
Ronne Joseph, Mulhouse, Compagnie Française pour l’Exploitation des procédés Thomson-Houston, Paris ; Electro S.à.r.l., Strasbourg ; Etablissements Buga Buhr Alfred, Obernai ; Lehrmann Eugène, Strasbourg ; Radio-Perfect, Strasbourg-Robertsau ; Salec, Forces éléctriques alsaciennes, Sélestat ; Schaber Georges, Barr ; Société des Ateliers de constructions électro-mécaniques, Benfeld.
Meubles, décoration, tapis
Acker G, Barr ; Beck-Schandel, Soufflenheim ; Brincour J. et Cie, Strasbourg ; Datio Attona et R.-A. Sidy, Strasbourg ; De Dietrich et Cie, Reichshoffen-Ville ; Fabrique lorraine de meubles en rotin, St-Dié ; Goffeney Frédéric Breitenbach, Grandes Vanneries de l’Est, Wissembourg ; Heckmann René, Barr ; Klotz Albert, Obernai ; Kratz et Cie, S.à.r.l., Sarreguemines ; Lehmann L., Soufflenheim ; Lichtenauer L., Colmar ; Lutz Ernest, Barr ; Mattu E. Sarre-Inion ; Mauer Emile, Boersch ; Risser Jacques, Sengern ; Speilmann, Bergheim ; Sundhauser, St-Pierre ; Schmitter Etienne, Soufflenheim ; Schmitter Albert, Oberbetschdorf ; Société générale de carrelages et de Produits Céramiques, Paris ; Walch Emile, Sarrebourg ; Weber L.-H., Strasbourg-Neudorf.
Métallurgie, Mines
Aciéries et usines à tubes de la Sarre, Paris ; Compagnie royale Asturienne des Mines, Paris ; Etablissements F.-J. Crôtte et Cie, Lyon ; Fonderie Strasbourgeoise, Strasbourg ; Voelckel frères, Hochfelden.
Hygiène et matériel sanitaire
Birchenthal Léopold, Metz ; Dépôt dentaire central, Strasbourg; Etablissements de constructions hygiéniques, Strasbourg ; Ficostra, Strasbourg ; Meckert, Barr ; Ohl H., Strasbourg, Streisguth C. et E., Strasbourg.
Bois, matériaux de construction
Bisch A., Seltz ; Brion et Martin S.à.r.l., Strasbourg; Demangeat Ch. Labaroche; Flory René, Mulhouse; Gottweiss, Strasbourg; La Cuisinière Alsacienne, A. Singer, Strasbourg ; Société anonyme française Eternit, Prouvy-Thiant ; Société générale de matériel d’entrepreneurs S.à.r.l., St-Pierre, Tuileries mécaniques d’Eguisheim S.A., Eguisheim.
Tourisme, sport, chasse, pêche.
Carrosserie Moderne S.A., Strasbourg-Schiltigheim; Citroën S.A.; Etablissements Auto-Mécaniques, E. Soulier, Metz ; Hoffmann frères, Strasbourg ; Mathis S.A. ; Singer Lucien, Strasbourg.
Œuvres d’art, gravures
« Boli », fabrique de jouets et souvenirs, Strasbourg, Bornèque Albert, Hégenheim, ; Fuchs Eugène, Zellwiller ; Geiss Charles, Colmar ; Greyenbuhl Charles, Ottrott ; Obri Pauline, Scherwiller ; Ott Georges, Strasbourg ; Woehrel Auguste, Colmar.
Instruments et procédés généraux des lettres, des sciences et des arts
Clicherie photogravure A. Gueiroard, Mulhouse; Herrmann Emile, Barr; Maetz Joseph, Strasbourg; Meschenmosser frères, Strasbourg; Milliez et Cie, Strasbourg ; Valenta, Strasbourg.
Industrie du froid
Bilger et Cie, Strasbourg ; Morlang et Cie, Strasbourg ; Société des Usines Quiri et Cie, Strasbourg Schiltigheim ; Wittling E. et Cie.
Industries diverses
Brachet Richard et Cie, Lyon ; Compagnie pour la fabrication des compteurs et matériel d’usine à gaz, Strasbourg-Neudorf ; Etablissements P. Ulmer, Strasbourg ; Freulon Clément, Le Mans ; Kettner et Cie, Strasbourg-Schiltigheim ; La Cuisinière Alsacienne, A. Singer, Strasbourg ; Mosser Charles, Barr ; Pain A., Strasbourg ; Sauer et Meyer, Sélestat ; Société française d’Incandescence par le gaz, Paris ; Société de construction et d’exploitation de compteurs secs, Paris ; Société du gaz de Barr ; Société française « Chaleur et Lumière » Levallois-Perret ; Schmidt Alfred, Barr ; Union gazière de l’Est, Strasbourg ; Vincent frères, Haguenau ; Wust Louis, Ribeauvillé.

Economie sociale
Argentina, Union fraternelle du commerce et de l’industrie, Strasbourg ; Coopérative des Coiffeurs ; La Vie sociale en France et dans ses Colonies et Bulletin d’Etudes économiques, médicales et sociales, Strasbourg ; Union chrétienne de Jeunes Gens d’Alsace et de Lorraine, Mulhouse.

Annonce Der_Elsässer__bpt6k31341378_8.jpg
Gaz de Barr (2).jpg
Distilllerie Christophe (2).jpg
1926 Médaille expo.jpg
Scan0170.jpg
Le syndicat des vignerons.jpg

Le stand des viticulteurs est installé dans la lampisterie de l'ancienne gare.

IMG_20210705_0010.jpg

La fontaine du stand des viticulteurs est l'une des grandes attractions de l'exposition.

Le Banquet

 

A l’issue de la visite de l’exposition, un banquet des mieux préparés et servi par le restaurant de l’exposition réunissait 250 convives. Au dessert. M. le général Taufflieb, sénateur du Bas-Rhin, prit le premier la parole en ces termes :

Au nom de notre petite ville de Barr, j’adresse d’abord tous mes remerciements aux autorités qui sont venues assister à l’inauguration de notre exposition, preuve nouvelle de l’intérêt qu’ils y portent.

Je remercie Monsieur le Ministre du Travail d’avoir bien voulu se faire représenter à cette fête en exprimant un seul regret, c’est qu’il n’ait pas pu venir lui-même pour voir ce que produit l’artisanat alsacien.

Ici, Messieurs, vous vous trouvez chez nous, dans une cité éminemment française et républicaine.

La folle vague d’autonomie qui atteint quelques cerveaux, dont la plupart sont d’ailleurs de purs Germains, n’a trouvé aucun adepte.

Barr fut toujours française de cœur et les quelques nuages qu’un malaise qui n’est pas seulement alsacien, mais mondial, a fait survoler notre petit pays, se dissiperont vite si tous nous voulons travailler unis pour la prospérité de notre belle France, qui ne peut être qu’une et indivisible, comme l’a proclamé la Révolution, de 1789, qui nous a donné ce à quoi nous tenons le plus, la liberté.

Liberté que nous ne devons pas confondre avec licence.

Soyons unis et mettons au-dessus de nos passions politiques la France. N’ayons pas peur de dire partout : France d’abord !

Nous fêtons aujourd’hui l’artisanat, c’est à dire la fête du travail alsacien ; nous fêtons nos ouvriers qui savent puiser dans le patrimoine de nos traditions si pittoresques des éléments de réalisation moderne aussi variés que hardis.

Vous avez tous pu admirer ces travaux dans ces pavillons si magnifiquement organisés par la ville de Barr et j’en félicite ici bien chaudement l’organisateur.

Il suffit de jeter un coup d’œil sur les multiples objets qui sont présentés avec tant de goût dans les stands que nous avons visités pour nous convaincre que nous avons en face de nous les travaux d’artisans et d’artistes du vingtième siècle.

Les corporations d’autrefois, malgré des abus déplorables, furent souvent une magnifique discipline d’art, de patience et de foi sociale, et c’est sous l’influence des maîtres d’autrefois que se sont réalisés les premiers chefs-d’œuvre de sculpture, de ferronnerie, de dessin, que nous admirons toujours.

Nos artistes alsaciens continuent cette tradition et c’est ce qui fait la force et l’originalité de l’art alsacien qui a su conserver le charme des anciens maîtres du bon vieux temps.

Il faut rendre accessible à tous ceux qui sont capables de devenir de bons artisans, cette éducation professionnelle qui seule assure aux générations futures de bons ouvriers.

Pendant les heures de crise que nous traversons et où nul n’a le droit de céder au découragement, c’est à l’intérieur des métiers, c’est dans les hautes satisfactions professionnelles, c’est dans la création quotidienne de l’artisanat que les cellules de notre pays éprouvé retrouveront leur vigueur.

Un pays qui a de bons artisans viendra à bout des intrigues dont nous menace la spéculation internationale. Il saura par une production plus intense et plus soignée encore conquérir les marchés mondiaux et s’imposer à l’administration du monde.

C’est avec nos petits soldats que nous avons gagné la guerre, et c’est avec de bons artisans que nous gagnerons la paix.

Vive l’artisanat alsacien !

Chaleureusement applaudi, le général Taufflieb céda la parole à M. Schleiffer qui, une fois de plus, remercia tous ceux qui avaient contribué au succès de l’exposition.

M. Herrenschmidt présenta au nom de sa compagnie les plus vives félicitations et les meilleurs vœux pour le succès de l’exposition.

M. Peirotes, dans une fort belle allocution, apporta à la ville de Barr le salut fraternel de la ville de Strasbourg et y ajoutera ses félicitations personnelles pour le succès de l’exposition. Des œuvres comme celles-ci, termina le maire de Strasbourg, continuent à faire la République française grande et prospère.

Une salve d’applaudissements salua la fin de la péroraison de M. Peirotes à qui succéda M. Michel Walter, député du Bas-Rhin, qui commença par déclarer qu’il ne se hasarderait pas à faire en ce lieu et en ce jour de la politique, (ce en quoi il aurait eu grandement tort, empressons-nous d’ajouter). Dans un long discours, M. Walter rendit hommage à l’artisanat alsacien et se félicita de voir que le reste de la France allait être doté d’une organisation identique. M. Michel Walter fut tout miel et tout sucre, il couvrit de fleurs M. Borromée et ne parla que de… la patrie française, de la France et des Français. Dommage que M. Walter ne tienne pas toujours le même langage que celui qu’il tint hier à Barr.

Enfin M. Borromée, toujours éloquent, clôtura la série des discours. Il rappela les précédentes expositions de Bischwiller et d’Obernai qu’il inaugura et se félicita de voir la ville de Barr lieu d’une manifestation de ce genre. Il rendit un éloquent hommage à M. Schleiffer, « le Nestor de la démocratie alsacienne ». Après un hommage a tous les laborieux artisans d’Alsace, M. le préfet du Bas-Rhin dit qu’une certaine agitation est déjà jugée par le bon sens alsacien qui réclame une collaboration étroite avec le reste de la France. Aux applaudissements de l’assistance, M. le préfet conclut en disant que l’union nationale doit être placée au-dessus de partis et dominer les intérêts égoïstes, et il lève son verre en l’honneur du cœur fidèle, cœur fervent, du cœur français de l’Alsace.

 

Un tonnerre d’applaudissements salua cette péroraison.

Les décorations
Quand le calme fut revenu, M. Borromée remit les décorations suivantes :
Médailles d’honneur des assurances sociales :
M. Charles Fleischmann, receveur de la Caisse d’Epargne de Barr ;
M. Emile Hering, de Barr, président du Comité d’installation de l’exposition ;
M. le Docteur Emile Wagner de Barr, président du Comité des fêtes de l’exposition ;
MM. Charles Rauch et Adolphe Taufflieb, adjoints au maire de Barr ; et Stumpf Albert d’Epfig.

Après que les nouveaux décorés eurent reçu les congratulations de leurs nombreux amis les convives se séparèrent pour visiter individuellement les stands.
Le soir, une brillante retraite aux flambeaux parcourut la ville. La Société de gymnastique « Olympia de Barr » donna une soirée à l’Exposition, soirée qui se termina par un bal champêtre des plus animés.

1923 Mandolinistes.jpg

Les mandolinistes sont eux aussi de la partie

Général_Taufflieb-1920.jpg

Le général Taufflieb, sénateur du Bas-Rhin de 1920 à 1927

Henri Boromée Préfet du Bas-Rhin.JPEG

Henri Boromée, préfet du Bas-Rhin de 1925 à 1930

Michel Walter Sénateur.jpg

Michel Walter, député du Bas-Rhin de 1929 à 1942 

Publicité Citroën 1926.jpg
Quiri-Schiltigheim.jpg

L’exposition artisanale


Le premier dimanche d’exposition était favorisé par un temps splendide et les organisateurs ont pleinement réussi.


Toutes les sociétés barroises qui ont contribué à ce succès ont su intéresser le public par leurs représentations musicales et sportives; l’accueil enthousiaste en était la preuve. L’exposition proprement dite donne entière satisfaction; les nombreux visiteurs ont été tous enchantés de pouvoir admirer les efforts grandioses de l’industrie, de l’artisanat, de la viticulture et de l’agriculture.

La société des usines Quiri de Schiligheim, spécialiste du froid

Le dimanche 27 juin, le Cercle catholique des jeunes gens St-Martin de Barr et la Société samaritaine ouvrière de France, Colonne de Barr, ont prévu de grandes représentations à l’exposition avec l’aide des sociétés amies de la région. 


Le Cercle des jeunes gens ouvrira la fête la veille par une retraite aux flambeaux et un concert à l’exposition. Dimanche matin, de bonne heure, la fanfare du cercle sonnera le réveil. A midi, les sociétés invitées seront reçues officiellement à la gare et escortées à la mairie où le vin d’honneur leur sera offert. Après un cortège à travers les rues de la ville, les nombreuses sociétés animeront l’exposition par leurs exercices de gymnastique et leurs concerts.


La Colonne samaritaine recevra ses hôtes déjà dans la matinée et à partir de 9 heures du matin les diverses colonnes prouveront par des démonstrations très intéressantes, qu’elles peuvent parer à tout danger et porter un secours rapide à tout homme en cas d’accident. Après les exercices on leur offrira le vin d’honneur à la mairie. Dans l’après-midi, elles organiseront un cortège à travers la ville. 
Samedi et dimanche la fête se terminera par un bal champêtre à l’exposition.

Grande journée de gymnastique et de musique des sociétés catholiques de jeunesse.

 

BARR, le 27 juin. - La série des fêtes des associations à l'occasion de l'exposition de Barr a été ouverte hier dimanche par la société catholique des jeunes gens "St-Martin" de Barr, qui a organisé une grande fête de gymnastique et de musique. Disons d'emblée que la fête a été brillamment réussie grâce à une bonne préparation. Monsieur le recteur Vogel et son vicaire, Monsieur l'abbé Higel, ont si bien organisé la chose avec le comité des fêtes qu'ils méritent vraiment des éloges. Dès le samedi soir, la fête a été ouverte par une belle retraite aux flambeaux, dont le rôle principal revenait à l'association organisatrice et à sa fanfare. Mais les autres associations catholiques de Barr y ont également participé et toute la petite ville était déjà en fête le samedi soir. Après la retraite aux flambeaux, la fanfare de l'association des jeunes a organisé un concert bien réussi dans l'exposition, qui a attiré de nombreux visiteurs.
Un soleil éclatant a favorisé le dimanche de la fête qui a commencé tôt le matin par une grande aubade de la fanfare de la société organisatrice.
Plusieurs sociétés extérieures sont venues dès le matin assister aux offices matinaux dans l'église paroissiale, qu'elles ont embellis par leurs chants et leur musique, donnant ainsi un spectacle très inspirant.
A midi, les différentes associations venues de l'extérieur ont été accueillies à la gare et conduites à la mairie, où un vin d'honneur leur a été offert par la ville accueillante. A 2 heures, le cortège s'est formé, auquel participaient 20 associations avec leurs drapeaux, fanfares et sections de clairons.
C'était un spectacle haut en couleur que de voir ces jeunes costauds en costume de gymnastique ou autre suivre leur drapeau. Le cortège s'est déplacé à travers les rues richement pavoisées de la ville et de nombreux bouquets de fleurs ont volé vers les invités. Un magnifique arc de triomphe a été érigé dans la ville par le maître peintre HeibeI, avec l'inscription "Vivent les Cercles catholiques" et décoré avec le château d'Andlau et le château de Spesbourg.

Dans l'exposition, les associations ont offert un grand spectacle festif qui a commencé par une parade générale des fanfares sous la direction énergique de Monsieur Baldeweek-Sélestat. Suivirent un défilé d'ensemble pour les clairons et les fanfares et une autre des sections de clairons.
Ensuite, les différentes sections de gymnastique se sont produites dans leurs spectaculaires exercices libres, pyramides, rondes de drapeaux, rondes d'anneaux. Boersch, Dambach, Dauendorf, Ebersheim, Sélestat, Andlau, Bernardswiller, Geispolsheim, Gresswiller, Hilsenheim, Maisongoutte, Molsheim, Ohhenheim, Rosheim, Sand, Scherwiller, Schiltigheim, Villé et Stotzheim ont rivalisé avec le club organisateur de Barr dans leurs magnifiques prestations qui ont toujours suscité les applaudissements d'une foule de milliers de personnes.
Le Comité de l'Avant Garde du Rhin était représenté par M. Spinner, vice-président, et M. Schmieder, Moniteur-chef du Bas-Rhin, qui ne tarissaient non plus d'éloges sur les belles prestations. Monsieur le Maire Baumhauer de Barr a tenu à remettre lui-même les diplômes et les médailles aux associations participantes en fin de journée.
Il va de soi que l'exposition a connu une affluence particulièrement importante en raison de cette magnifique manifestation. Le fait que les associations aient dû payer elles-mêmes l'entrée, même s'il ne s'agissait que de la moitié du prix, a donc été ressenti comme un peu maladroit. Mais cela a été facilement oublié. L'enthousiasme et la joie de la fête étaient malgré tout intacts. 
L'exploitation du restaurant des frères Michel dans l'exposition a fonctionné à merveille, et l'excellente cuisine de Monsieur Schwob y a également contribué. Les trains du soir ont emmené les associations extérieures et d'autres invités de la fête. L'administration des chemins de fer avait doublé le train de 8 heures du dimanche au départ de Barr afin de pouvoir satisfaire toutes les demandes.
En résumé, ce fut une belle journée de fête, dont notre association de jeunes "St-Martin" peut être fière avec les autres associations. Cette journée est un événement marquant dans l'histoire de l'exposition de Barr.

Cercle St Martin (Photo JC Bloch).jpg

Le cercle St Martin de Barr (photo JC Bloch)

Foire aux vins 1.png

Le Maire Baumhauer a remis les diplômes

6 Buhl.jpg

Le déjeuner a lieu à l'hôtel des bains du Bühl

Société d'Encouragement aux Sports-Strasbourg.

La sortie d'été de la S.E.S. de cette année est définitivement fixée au 11 juillet prochain.
Le Comité a joint l'utile à l'agréable en choisissant comme destination, comme l'an passé, la petite ville vosgienne de Barr, située dans un cadre idyllique, où l'on visitera l'exposition locale. En souvenir des bons moments passés là-bas, les participants de l'excursion de l'année dernière accueilleront cette décision avec joie. La S.E.S., avec son programme riche et élaboré jusque dans les moindres détails, se porte garante d'une journée vraiment joyeuse et savoureuse. Il est donc dans l'intérêt de chaque membre de réserver d'ores et déjà la date du 11 juillet.
Nous publions ci-dessous le programme : Départ de Strasbourg, le matin à 7h23. - Après l'accueil à la gare de Barr par les différentes associations locales, la S.E.S. se met en route vers la Mairie, accompagnée par la musique. - Là, grande réception par les représentants de la commune et le comité des fêtes de l'exposition. - Après la dégustation d'un vin d'honneur, la visite de l'exposition a lieu. Le copieux repas de midi est pris à l'Hôtel "Bad Bühl". Les membres qui viennent en voiture sont priés de se présenter à l'heure à la mairie. Le programme etc. sera envoyé aux membres dans les prochains jours.

Congrès de la Fédération des serruriers et mécaniciens d'Alsace-Lorraine.

 

Les serruriers d'Alsace-Lorraine ont tenu leur congrès annuel à Barr le 27 juin. Il a été ouvert par le président, M. Emile Liebert, maître serrurier à Strasbourg.

Le président a salué les participants et souligné la nécessité de se regrouper pour lutter efficacement contre la concurrence déloyale et ainsi mieux surmonter les difficultés professionnelles actuelles. M. Ley, secrétaire général de la chambre des métiers, a assisté au congrès et a représenté MM. Schleiffer et Sorgius, qui n'ont pas pu venir et se sont excusés. Le président a rendu compte de l'activité du syndicat au cours de l'année écoulée et il a été décidé de soutenir la création d'une section syndicale à Erstein et Molsheim et de s'affilier au "General Verband der elsass-lothringischen Handwerker".

M. Unselt a ensuite pris la parole pour expliquer, exemples à l'appui, la manière de calculer le prix de revient et a mis en garde ses collègues contre une estimation trop optimiste du bénéfice net de certains travaux. L'orateur a conclu en conseillant de ne pas négliger la moindre dépense lors de la détermination du prix de revient. Monsieur Kopp a remercié certains collègues enclins à calculer des prix de famine de ne pas avoir entendu les explications de H. Unselt. M. Ley a ensuite parlé de la législation fiscale actuelle. L'orateur a attiré l'attention de son auditoire sur l'imbroglio presque inextricable de notre système fiscal et a mentionné les dangers et les obstacles que cet imbroglio représente pour l'artisan ignorant et inexpérimenté. Il a notamment montré aux représentants de l'artisanat la nécessité d'une bonne comptabilité et l'application de la taxe de luxe pour certains produits.

La journée a décidé d'augmenter la cotisation annuelle de la corporation à 5 francs et a demandé au président de réclamer énergiquement les cotisations en retard afin que la caisse de l'association dispose enfin de quelques fonds lui permettant de déployer une activité efficace.

Les élections au comité directeur ont donné les résultats suivants : président : M. Liebert ; vice-présidents : MM. Kuentz, Straub-Mulhouse, Thiry-Forbach ; assesseurs : MM. Giek-Hagenau, Andres-Schlettstadt, Heinrich-Molsheim, Brendel-Colmar, Lobstein-Zabern.

Après un vif échange de vues sur les différents points de l'ordre du jour, auquel participa notamment M. Juillit-Mulhouse, la séance fut levée.

Les congressistes se sont rendus à l'hôtel "Zum schwarzen Bock" où les premiers soucis de la journée ont été relégués au second plan lors du repas de midi pris en commun. L'aubergiste était au petit soin et la présence de quelques dames, qui avaient profité de l'occasion pour visiter la jolie petite ville vosgienne de Barr et l'exposition, ajoutait au charme de la réunion.

Après le repas, Monsieur Weiler de Neudorf a fait une démonstration d'un appareil pratique de soudure autogène qu'il a lui-même inventé. Cette belle et fructueuse journée s'est terminée par une visite générale de l'exposition à Barr.

118_003.jpg

La salle du Tivoli accueille une exposition canine

La grande journée des viticulteurs

Demain dimanche, 18 juillet, tous les viticulteurs d’Alsace se donneront rendez-vous à Barr, donnant suite à l’invitation du Syndicat des viticulteurs de Barr et environs. Ils emploieront cette journée à traiter tout ce qui intéresse actuellement notre viticulture et à visiter en même temps l’exposition. A 10 heures, les viticulteurs de tous les syndicats se réuniront sur la place de la Mairie de Barr et on leur fera voir des cultures de vignes modèles dans le vignoble voisin et des machines viticoles intéressantes. En même temps, ils auront l’occasion de visiter le « Clos Geansbroennel », et le président du Syndicat de Barr leur offrira un vin d’honneur dans sa propriété. Après un déjeuner pris en commun, ils rendront visite à l’exposition et quelques films leur montreront des installations de caves modernes et l’importance des engrais.
Ce même après-midi, la Société de musique « Caecilia Harmonie » d’Obernai, qui compte parmi les meilleures, donnera un concert dans l’exposition. En plus Barr fêtera sa deuxième journée de kermesse.
Une grande fête pour les écoliers sera organisée le lendemain, 19 juillet.

Gymnastes (Photo JY Lafond).jpg

Les gymnastes rivaliseront d'adresse

Bouc Noir (1).jpg

Les congressistes déjeunent au Bouc Noir

Dimanche, 11 juillet, aura lieu la grande kermesse traditionnelle de Barr, organisée par le zélé Syndicat d’Initiative de Barr et environs, qui, avec le concours du comité des fêtes de l’exposition, a su élaborer un programme des plus choisis pour cette journée. Des groupes en costume original venant des diverses contrées de l’Alsace attireront l’admiration des visiteurs. En outre, la Société d’Encouragement aux Sports de Strasbourg, les sociétés de musique « Concordia » d’Eschau et « Vulkania » d’Illkirch-Graffenstaden, ont annoncé leur visite et leur spacieux concours pour ce premier dimanche de la kermesse. Après la réception à officielle des ces diverses sociétés à la gare, un vin d’honneur leur sera servi à la mairie. Au cours d’un cortège qui se formera à 10h30, les traditionnels «Pains d’épices du Messti» seront offerts à M. le maire et à ses adjoints et la kermesse sera ouverte. De 11h à midi, la «Vulkania» donnera dans l’exposition un concert. L’après-midi à 2 heures, un grand cortège, formé par les groupes en costume original, les sociétés étrangères et toutes les sociétés de Barr, se rendra à l’exposition. A 3 heures, un nouveau concert sera donné par la «Concordia». Ensuite aura lieu le bal champêtre. Dans l’enceinte même de l’exposition et sa proximité, le public sera satisfait par les multiples attractions de la kermesse.
Le même jour, le Dobermann-Club de France organise, tout près de l’exposition au Tivoli, une grande présentation de chiens Dobermann, à partir de 8 heures du matin. L’après-midi à 3 heures, les chiens de défense et policiers feront preuve de leurs aptitudes acquises par le dressage.
De cette façon, les visiteurs trouveront de nombreuses attractions et la visite de l’exposition ne peut être que chaleureusement recommandée pendant cette journée de kermesse.

Grande journée des gymnastes

 

Le dimanche prochain, 25 juillet, la société de gymnastique «Olympia», organisera une journée pour les gymnastes, à laquelle beaucoup d’autres sociétés de gymnastique ont annoncé leur concours. La fête débutera déjà le samedi soir à l’exposition par des exhibitions gymnastiques suivies d’un bal champêtre. Le dimanche, après la réception des sociétés venant du dehors, un cortège, qui se rendra par la ville à l’exposition, sera organisé l’après-midi à 2 heures.
Jusqu’à 5 heures du soir les différentes sociétés y montreront leur adresse en exécutant tour à tour différents exercices et danses. Ces exercices seront suivis à nouveau d’un bal champêtre.
Pour cette même journée, la fanfare municipale de Russ et les sociétés de musique de Benfeld et de St-Dié organisera, visite faite de l’exposition, un concert.
Par ces exhibitions gymnastiques et musicales qui sont prévues dimanche prochain, la direction de l’Exposition a assuré une agréable journée à tous les visiteurs.

Grande fête de la musique


A l’occasion de l’exposition de Barr, la musique municipale « Union » de Barr, organisera le dimanche 1er août une grande fête musicale à Barr, avec le concours d’un grand nombre de sociétés de musique amies, sous le protectorat du président de la Fédération des sociétés de musique d’Alsace et de Lorraine. Les différentes sociétés arriveront à Barr, les unes par le train, les autres en autocars ; elles seront reçues par la musique de la ville de Barr et seront conduites au vin d’honneur. Le sous-préfet de l’arrondissement, M. Bastier, le président de la Fédération des sociétés de musique d’Alsace et de Lorraine et d’autres hôtes distingués sont invités à cette fête et ils ont tous accepté l’invitation. Parmi les sociétés de musique invitées, plusieurs donneront à tour de rôle un concert à l’exposition de 11 heures à midi. A 14 heures, les différentes sociétés de musique organiseront un cortège à travers la ville vers l’exposition. Là seront prononcés les discours officiels, après quoi les sociétés de musique joueront en semble la « Marseillaise » et la marche nationale de « Sambre et Meuse ».
Ensuite, les diverses sociétés donneront avec tout leur talent un concert à deux endroits différents de l’exposition. A partir de 17 heures, on jouera pour le bal champêtre.
Le même jour, l’Union générale artisanale d’Alsace et de Lorraine tiendra son congrès à Barr. L’ordre du jour sera celui de la Chambre des Métiers a déjà été publié dans les journaux du pays.
Comme la direction de l’exposition l’a décidé dès le début, l’exposition durera jusqu'au 22 août de l’année et se terminera ce jour-même. Les intéressés sont donc invités à ne pas remettre leur visite au-delà de cette date, car il ne peuvent compter en aucun cas sur une prolongation de l’exposition.

sources :

Journal d’Alsace et de Lorraine
Journal l’Alsacien
catalogue de l’Exposition de Barr de 1926